TUPINGE UBAKAJI : Olame s’y investit

Depuis quatre mois, le Centre Olame et la Caritas Développement Kinshasa sont en pourparler avec l’agence de Nations Unies « Fonds des Nations Unies pour la Population » UNFPA dans le cadre de la mise en œuvre du Programme conjoint de lutte contre l’impunité, d’appui aux victimes de violences sexuelles et basées sur le genre, et d’autonomisation des femmes à l’Est de la République démocratique du Congo, dénommé « TUPINGE UBAKAJI ». Ce programme bénéficie d’un financement du Ministère des Affaires Etrangères et du Commerce international pour une durée de 5 ans, soit de 2013 à 2018 et sera exécuté dans la Province du Sud – Kivu, la province du Nord – Kivu et la Province Orientale.

Ce programme poursuit 5 objectifs :

  • Lutter contre l’impunité et renforcer l’accès à la justice pour les victimes des violences sexuelles ;
  • Contribuer au changement des comportements en faveurs de la prévention des violences sexuelles dans une approche genre par le développement et la mise en œuvre d’une stratégie de communication ;
  • Prendre en charge les victimes des violences sexuelles par un accompagnement médical et psychosocial ;
  • Réinsérer socio économiquement les victimes des VBSG et autonomiser les femmes au sein des communautés ;
  • Renforcer les capacités des mécanismes de coordination nationale concernant les violences sexuelles

Mis en œuvre sous la tutelle conjointe du Ministère du Genre, de la Famille et de l’Enfant et du Ministère de la Justice et des Droits Humains, le programme garanti l’appropriation national. Il est sous la coordination de PNUD, la mise en œuvre est sous la responsabilité de UNFPA qui gère le volet prise en charge médicale et psychosociale des victimes des violences sexuelles. D’autres agences comme BCNUDH, PNUD et UNESCO s’occupent respectivement de la lutte contre l’impunité, la réinsertion socio économique et la Communication pour le Changement de Comportement.

Au Sud-Kivu, le Centre Olame a été pris comme la structure d’exécution du volet prise en charge psychosociale des victimes des violences sexuelles. Il va collaborer avec la coordination provinciale de la santé mentale. La prise en charge psychosociale sera couplée avec la prise en charge médicale dans 7 structures médicales reparties dans trois territoires (Kalehe, Walungu et Uvira) et la ville de Bukavu. Dans chaque structure, le Centre Olame va envoyer deux assistants psychosociaux pour l’accompagnement psychosocial des victimes et leur référence vers d’autres volets de prise en charge. Les missions de suivis et visites formatifs seront organisées par l’équipe du Centre Olame en vue renforcer les capacités des prestataires de santé des structures concernées dans la prise en charge psychosociale des victimes de violences sexuelles.

Le Centre Olame, par la bouche de sa Directrice Mlle Angélique KASI KALULU, compte capitaliser ses expériences et expertises dans le domaine de prise en charge holistique des victimes des violences sexuelles et violences basées sur le genre ainsi que dans la prévention des violences par les acquis de ce programme.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur TUPINGE UBAKAJI : Olame s’y investit

Message du Comité Diocésain des Femmes 08 Mars 2015

Généralement, le monde entier célèbre le 8 Mars de chaque année la Journée Internationale de la Femme. Pour cette année 2015, le Comité Diocésain des Femmes de l’Archidiocèse de Bukavu a pris l’option de passer cette date en méditation dans différentes paroisses. Les réflexions ont protées sur l’autonomisation de la femme avec un accent sur le pouvoir qu’à la femme pour contribuer à la stabilisation de la paix, à l’unité et l’amour entre les humains, au renforcement du système éducatif au profit de la jeune fille sur qui repose l’avenir de nos peuples et au rayonnement des actions menées par les femmes pour le pouvoir économique, moral et culturel de la famille.

Dans différentes paroisse, un message traduit en langue locale a été lu à tous les fidèles paroissiens pour approfondir le sens de la journée dédiée à la femme et le rôle de chaque acteur pour cette célébration. Avant de clôturer ce mois avec la fête de l’annonciation (25 Mars), l’action commune dénommée “Action Villages et Villes Propres” au travers les travaux communautaires a été lancée par Mlle Angélique KASI, Directrice du Centre Olame.  Pour lire le message du mois de Mars 2015, cliquez sur Message Directrice_CDF_08_Mars 2015_Olame.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Message du Comité Diocésain des Femmes 08 Mars 2015

LE COMITE DIOCESAIN DES FEMMES TIEN LA DERNIERE RENCONTRE DE L’ANNEE 2014

Le 25 Novembre 2014 a été un jour décisif pour le Comité Diocésain des Femmes (CDF) dans le diocèse de Bukavu. La grande salle du Centre de Formation Antoinette a accueilli 35 représentantes des femmes venant des différentes paroisses du Diocèse de Bukavu. Mademoiselle la Directrice du Centre Olame, Angélique KASI KALULU, a participé du début jusqu’à la fin de la rencontre. La modération a été assurée par Mme WIMBA Odette, qui a présenté aux participantes la nouvelle directrice du Centre Olame avant de soumettre à l’assemblée du jour.

Prenant la parole pour la circonstance, Mlle Angélique KASI KALULU a remercié les femmes membres du Comité Diocésain des Femmes pour leur disponibilité et le temps de travail qu’elles donnent dans le souci de se mettre au service des autres. Tout en invitant les participantes à partager avec les générations futures les connaissances acquises et les expériences tirées de leur présence au CDF, la Directrice a exhorté les femmes à rendre le comité diocésain des femmes un cadre participatif et consultatif pour tout intervenant voulant œuvrer au profit de la femme et de la jeune fille.

Cette rencontre qui devait être évaluative des actions des femmes en 2014 et planificatrice de l’année 2015, s’est par contre tenue dans le but d’évaluer les résultats de plaidoyer mener sur la position des femmes de l’Eglise catholique du diocèse de Bukavu à propos de la révision constitutionnelle de la RDC. A cette même occasion, les femmes ont fait une analyse sur la situation des femmes de Kalehe après le catastrophe naturel qui s ‘est produit au mois d’Octobre 2015 dans cette contrée du Diocèse de Bukavu et sur la question du cinquantenaire de la mort de la bienheureuse Anuarite.

Les résolutions ci – après sont ressorties de cette dernière rencontre de l’année 2014 du comité Diocésain des Femmes :

  • Les femmes du CDF comptent publier une deuxième déclaration qui accompagne la première déclaration après l’état de lieu sur les preuves du retrait de la proposition d’une nouvelle constitution,
  • La situation humanitaire à Kalehe devient de plus en plus catastrophique après les pluies du mois d’Octobre 2014. Les femmes et les enfants passent encore la nuit soit sous la belle lune et soumis aux intempéries. Cette catégorie des victimes de la catastrophe de Kalehe ne bénéficie pas d’assistance humanitaire et n’est même pas représentative dans les comités de crise qui ont été mis en place. Pour ce faire, les femmes décident de s’unir et de se tenir les mains dans le but d’assister les femmes et les enfants de Kalehe. A dater de ce jour, une grande campagne de sensibilisation dénommée « SOS pour femmes et enfants de Kalehe » est déclenchée dans toutes les paroisses de l’archidiocèse de Bukavu. D’autres personnes hors archidiocèse peuvent apporter les contributions en passant par le Centre Olame.
  • « La protection de l’environnement est une affaire de tous : femmes, enfants, hommes ». cet axe stratégique dont l’environnement et la femme reste une des priorités pour le Centre Olame et le comité diocésain en fait sien pour l’année 2015. C’est la femme qui passe beaucoup de temps au champ, au marché, etc ; elle est une actrice incontournable dans la gestion de l’environnement.
  • Quand à la célébration du cinquantenaire de la mort de la Bienheureuse Anuarite NENGAPETA, le comité diocésain des femmes se propose d’organiser des conférences-débat éducative avec les jeunes filles dans toutes les paroisses. Ces journées partiront des analyses faites sur la vie de la bienheureuse Anuarite en invitant les jeunes filles de se servir des valeurs sociales, culturelles, patriotiques et spirituelles qui y ressortent.

La dernière rencontre du Comité Diocésain des Femmes a été clôturée par un cocktail modeste au cours du quel Mademoiselle Angélique KASI KALULU a présenté aux différentes participantes, individuellement, les vœux de bonheur et de succès pour l’année 2015, “une année de décision pour l’avenir de la jeune fille” a précisé Mlle la Directrice du Centre Olame.

« …nous femmes, devons avoir le temps de dialogue avec nos filles et même les contrôler car c’est nous leurs éducatrices et nous qui préparons leurs avenir. » Mme Odette WIMBA, modératrice du Comité Diocésain des Femmes.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur LE COMITE DIOCESAIN DES FEMMES TIEN LA DERNIERE RENCONTRE DE L’ANNEE 2014

Brève présentation de Mlle Angélique Kasi Kalulu

Faisant référence à notre publication du 25 Septembre 2014 annonçant la désignation de Mademoiselle Angélique KASI KALULU en remplacement de Mademoiselle Mathilde MUHINDO MWAMINI comme Directrice du Centre Olame, nous voudrions vous partager quelques lignes portant le profil de Mlle Angélique.

Qui est Angélique KASI KALULU

Née à Lurhala en territoire de Walungu, le 4 Avril 1963, Angélique est de nationalité congolaise. Après qu’elle est faite ses études primaires et secondaires, elle a approfondie sa formation universitaire dans les sciences sociales à l’Institut Supérieur des Etudes Sociales de Lubumbashi où elle a obtenu un diplôme de graduat. Elle a ensuite fait l’Institut Supérieur de Management de Bukavu où elle a obtenu une licence en entrepreneuriat et gestion des Projets.

Après son parcours universitaire, elle a travaillé pendant 20 ans comme chargée des affaires sociales à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu au Sud-Kivu. Proches des malades et des démunies, Angélique reste confiante que « l’espoir » est la seule arme qui réveille les consciences actives et peut restaurer des communautés. Elle a développé une conviction fondée sur l’espérance et la confiance pour bâtir un nouveau monde et meilleur par l’assistance apportée à toute personne sans discrimination.

Depuis le 17 Septembre 2014, Mlle Angélique KASI KALULU a été nommée par Monseigneur Fraçois-Xavier MAROY comme Directrice du Centre Olame.

Nous comptons sur votre soutien et appui pour la pérennisation des activités d’accompagnement de la femme et de la jeune fille en particulier et, en général de la famille .

Mlle Angélique Kasi Kalulu, Directrice du Centre Olame

Mlle Angélique Kasi Kalulu, Directrice du Centre Olame

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Brève présentation de Mlle Angélique Kasi Kalulu

Inauguration du home « Tumaini »

Le 31 Avril 2012 – le 18 Novembre 2014, 31 mois après que la pierre angulaire ait été posé pour la construction du home pour étudiantes dans la ville universitaire de Bukavu avec un appui financier de Misereor.
Le 18 Novembre restera un jour marqué par l’acquisition et l’inauguration des nouveaux homes pour étudiantes construits aux normes standards. Les cérémonies d’acquisition d’inauguration de cette infrastructure se sont déroulées au Centre Olame en présence de Monseigneur l’Archevêque de Bukavu, des délégués du gouvernement provincial, du représentant résident de Misereor en RD Congo Monsieur ADGEBOLA ADEYE Faustin, des délégués des organisations de la société civile, des Recteurs et Directeurs Généraux des universités et Instituts supérieurs, des délégués des collèges des étudiantes et des

Le ministre provincial de l'intérieur, Mr Jean-Julien et Mgr l’Archevêque FX Maroy coupent le ruban.

Le ministre provincial de l’intérieur, Mr Jean-Julien et Mgr l’Archevêque FX Maroy coupent le ruban.

étudiantes qui vivent dans les anciennes homes.
Cette œuvre qui a été achevée par Derider s.j, comprend trois grands blocs :

  • Un bâtiment studio avec 17 chambres de logement
  • Un bâtiment abritant le service de restauration
  • Un bâtiment comprenant la salle de lecture, la bibliothèque et la salle des machines

Après que le Ministre Provincial de l’Intérieur, Monsieur Jean – Julien MIRHUHO ait coupé le ruban symbolique, l’Archevêque accompagnés des prêtres et des différentes délégations a procédé au rite liturgique consacré à la bénédiction d’un nouveau bâtiment. Et pour inaugurer cette infrastructure, une messe d’action de grâce a été dite dans la salle d’étude à laquelle tous les invités ont participés.
Les différentes allocutions et discours ont été faites dans la même salle l’un après l’autre. Tous, ont remerciés Misereor pour cette grande œuvre érigée dans la ville. Prenant la parole pour la circonstance, le Directeur de Caritas Développement a remercié Misereor pour avoir répondu à la demande du Centre Olame qui voulait accroître la capacité d’accueil des homes où sont logées les filles universitaires.

Directrice du Centre Olame Angel K.K prononce le mot de circonstance

Directrice du Centre Olame Angel K.K prononce le mot de circonstance

Dans son mot de circonstance, la nouvelle Directrice du Centre Olame, Mlle Angélique KASI KALULU a invité les filles qui vont habiter ce nouveau home, baptisé « TUMAINI » à bien le gérer en y assurant propreté et ordre à l’exemple de leurs ainées qui étaient logées aux homes préfabriqués.

Pour rappel, c’est depuis 1991 que le Centre Olame a mis en place les homes préfabriqués qui ont accueillis les filles universitaires qui revenaient de Lubumbashi et voulaient poursuivre leurs études à Bukavu. Jusqu’en 2014, près de 700 filles ont été logées dans les homes où une moyenne de 7 filles termine leurs études universitaires par année avec succès. Elles proviennent généralement des territoires éloignés de la ville de Bukavu, des différentes provinces de la RD Congo, et des certains pays africains (surtout le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie et le Cameroun). Nombreuses sont actuellement dans le monde professionnel. Parmi elles nous comptons des médecins, des professeurs et assistantes d’université, des chercheuses, des agronomes, des psychologues, des techniciennes en développement, des économistes et des juristes ; toutes au service de la nation et engagés pour des causes nobles.

Mathilde M.M., ancienne Directrice du Centre Olame prononce le mot de circonstance

Mathilde M.M., ancienne Directrice du Centre Olame prononce le mot de circonstance

Faustin ADEYE, représentant résidant de Misereor présente le mot de circonstance

Faustin ADEYE, représentant résidant de Misereor présente le mot de circonstance

Les demandes et sollicitations des filles pour le logement devenant nombreuses, le Centre Olame a soumis un projet portant sur la construction d’un home moderne pour étudiantes auprès de son partenaire Misereor.

Ce projet s’est inscrit dans la ligne des objectifs du Centre Olame qui a estimé qu’avoir un cadre propice pour faciliter la jeune fille a accéder aux études universitaires c’est contribuer à son émergence dans la vie socioprofessionnelle et culturelle. Cliquez ci – bas pour les mots de circonstance déjà disponible.

Mot de circonstance Directrice Centre Olame, Mlle Angélique KASI K.

Mot de circonstance représentant résident Misereor en RDC, Faustin A.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Inauguration du home « Tumaini »