Les animateurs du Centre Olame évaluent le dernier mois du projet global phase 1

Ce jeudi 27 Juin 2013, les animateurs du Centre Olame ont eu un temps de travail sur l’évolution de la première phase du projet pour l’amélioration des conditions de vie socio-économique des familles paysannes dans l’Archidiocèse de Bukavu” (Projet Global). Sous la facilitation de Mr Crispin Banywesize, chargé de programmes du Centre Olame, les animateurs en charge de la mise en oeuvre de ce projet sont partis des activités réalisées pour dresser un tableau de grandes actions et valeurs que le projet apporte dans le rayon d’action qu’il couvre.

Animateurs du Projet Global en réunion

Animateurs du Projet Global en réunion

Depuis le début du mois de septembre 2012, les animateurs  travaillent avec 1016 ménages sur le renforcement des capacités dans le domaine agropastoral, le renforcement des capacités dans l’organisation et la structuration de groupes de développement, le renforcement des capacités sur l’épargne et la gestion du budget familial et des séances de sensibilisation sur l’hygiène et l’eau. Ces différentes activités ont été identifiées avec les bénéficiaires comme besoins prioritaires pour asseoir les actions de développement. Des actions réalisées, il est à retenir que :

  • sur l’aspect agropastoral : 150 installations pour produire du compost servant d’engrais pour la fertilisation du sol sont disponibles dans 30 villages
  • près de 30 formations sont déjà tenues pour renforcer les connaissances des bénéficiaires dans le domaine agropastoral
  • plus de 44 séances de sensibilisation  sur l’amélioration de l’hygiène et le traitement de l’eau ont été menées dans les groupements accompagnés
  • 27 groupements accompagnés sur 30 ont été sensibilisés sur la gestion du budget familial et l’épargne pour améliorer le panier ménager

A l’issue des échanges, l’équipe a été satisfaite du travail réalisé preuve d’une bonne

L'équipe du Centre Olame et les bénéficiaires en exercice sur la production du compost

L’équipe du Centre Olame et les bénéficiaires en exercice sur la production du compost

collaboration pour atteindre les objectifs du projet.  Pendant cette séance, différentes préoccupations ont été soulevées par les animateurs du projet portant sur les difficultés rencontrées.  Ces échanges ont permis aux animateurs de mettre en place des pistes de solution pour améliorer le travail sur terrain avec les bénéficiaires.

Pour rappel, le projet a été dans sa première phase soutenu par des partenaires internationaux :  Secours Catholique (France),  Mensen met een Missie (Hollande) et Cordaid (Hollande). D’ici le 1 juillet, la deuxième phase de ce projet va commencer et nous comptons partager les résultats de l’évaluation de la première phase avec nos lecteurs.  

I can not guarantee it
Isabel marant sneaker wedges 450th birthday celebrations began Jan

While personal shopping might not be a career option for most people
chanel espadrillesNicki Minaj fashionista or fashion disaster
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.